mercredi 28 mai 2008

tueur sériel

Souvent, le français souffre de traductions de l'anglais trop analogiques. Ainsi l'anglais crime scene traduit par scène de crime, alors que le français a toujours parlé de lieux du crime. Ou bien l'anglais the future traduit par le futur alors qu'il s'agit de l'avenir.

Dans le cas de serial killer, c'est bizarrement le contraire qui s'est produit. En France, sinon dans tous les pays francophones, l'habitude a été prise de traduire cette désignation par tueur en série, alors que l'adjectif sériel existe.

La Mission linguistique francophone recommande l'utilisation du mot sériel pour traduire l'anglais serial, non seulement dans le cas de la musique sérielle mais aussi dans le cas des criminels multirécidivistes considérés comme tueurs sériels.

POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE DE LA MISSION LINGUISTIQUE FRANCOPHONE, CLIQUEZ ICI

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Votre initiative est bonne. Cette surveillance de la langue est nécessaire et politiciens et journalistes feraient bien de passer vous voir plus souvent. Je vous signale un article que j'ai trouvé en faisant quelques recherches, sur l'inventivité de la langue française et son évolution, car, en dépit de vos justes remarques, une langue qui n'évolue pas est promise à la disparition. Le français est une langue vivante, par conséquent elle est mortelle.

L'article est :

http://www.respublicanova.fr/spip.php?article371