mercredi 12 mars 2008

huissiers et huisserie

En vieux français, une porte était un huis. Tout ce qui concerne portes et fenêtres dans une construction s'appelle aujourd'hui encore huisserie.

Ici, la terminologie de l'architecture rejoint celle de la justice et de ses huissiers.

D'où vient ce nom d'huissiers de justice ? Non pas du fait qu'ils frappent à votre porte, avec des intentions parfois sévères - ni qu'ils vous dissuadent de jeter votre argent par les fenêtres - mais du fait que leur fonction première fut de garder l'entrée des tribunaux pour empêcher quiconque d'y écouter aux portes. Les huissiers protégeaient ainsi le secret des délibérations, derrière leurs portes fermées - en vieux français : leurs huis clos.

Cette mission de confiance supposait de tels mérites que, par édit de janvier 1691, le Premier huissier du parlement de Paris était anobli d'office.

Il existe en français d'autres huissiers que les huissiers de justice : les huissiers des finances publiques (autrefois huissiers du Trésor), dont le métier consiste à saisir les biens des contribuables étourdis ; et les huissiers tout court, également surnommés "aboyeurs", dont la fonction est d'annoncer les visiteurs des grands personnages (voir photo).

POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE, CLIQUEZ ICI

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Petite rectification : depuis la fusion des impôts et du Trésor Public, les huissiers du Trésor Public sont devenus huissiers des finances publiques.