jeudi 19 novembre 2009

provincial ou non

Qui habitait en province s'appelait un provincial. Aujourd'hui, en France contrairement à ce qui se constate ailleurs dans le monde francophone, l'adjectif provincial ne conserve plus que son acception péjorative : est provincial ce qui fait preuve d'une absence d'envergure nationale ou internationale, ce qui manque du bon goût parisien ou de la vitalité culturelle cosmopolite.

De fait, les Français ne disent plus habiter en province mais en région. Pour autant, l'adjectif régional n'est pas (pas encore ?) employé pour qualifier une personne vivant en région (donc en province), ni vivant selon des mœurs régionales (donc provinciales). On ne dit pas "Quel régional, celui-là !" comme on eut dit "quel provincial !". La Mission linguistique francophone relève là une carence du vocabulaire usuel contemporain de France, qui oblige à des périphrases : quand on n'y attache pas de connotation hautaine et moqueuse, un provincial sera présenté comme une personne résidant en région.

CLIQUEZ ICI POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE

2 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est comme "à l'étranger" qui est abandonné parce que ça fait xénophobe, pas politiquement correct ("sales étrangers"), et qui est remplacé par "à l'international".

En tout cas, votre parisienne en tenue folklorique, et votre provinciale endimanchée sont bien élégantes. Votre site aussi.

Lorenzo

Anonyme a dit…

Et pourtant votre illustration ne représente ni a côte
varoise du Rayol ni la Baie de Somme du Crotoy.
Philippe