dimanche 3 janvier 2010

la grande affaire des "supports papier"

Une administration nous écrit : "Vous enverrez le document sous forme numérique et sous forme papier".

La notion difforme de "forme papier" (sic) s'est imprimée depuis quelques années dans les esprits. Il faudrait l'en effacer, et dire tout simplement : "Vous enverrez le document sous forme numérique et sur papier".

Si toutefois les agents administratifs tiennent à employer la locution "sous forme", la Mission linguistique francophone leur rappelle que cette expression exige d'être suivie soit d'un adjectif ("sous forme liquide"), soit d'un complément de nom ("sous forme de liquide"), soit d'un participe passé passif tenant lieu d'adjectif ("sous forme liquéfiée").

Or, le mot papier n'est ni un participe passé ni un adjectif. Il ne peut donc pas qualifier un autre substantif sans être intégré à un complément de nom correctement formé au moyen d'une préposition qui colmate la brèche grammaticale : "sous forme de papier" ou "sur papier" ou "en papier".

Quand l'utilisation d'un procédé d'impression est évoquée, la meilleure formulation est : "sous forme imprimée". On s'étonne de devoir ici le rappeler, mais ce qui est reproduit sur papier par une imprimerie ou une imprimante y est en effet imprimé. C'est même un imprimé.

POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE DE LA MISSION LINGUISTIQUE FRANCOPHONE, CLIQUEZ ICI

Aucun commentaire: