jeudi 27 juin 2013

la grande déglingue lexicale

Le snobisme s'est toujours logé dans le goût immodéré pour une langue distincte. Les snobs cédant à l'erreur de la croire distinguée, pleine de distinction.

Aujourd'hui, le snobisme langagier francophone consiste à employer un mot pour un autre, mais en l'empruntant au vocabulaire français même. Contrairement au snobisme anglomane ou la pédanterie latinisante, qui employaient par vanité un mot étranger à la place d'un mot français, le snobisme nouveau consiste à employer un mot francophone de sens faux à la place d'un mot francophone de sens juste. Le comité de néologie de la Mission linguistique francophone a choisi d'appeler cette fausse distinction la déglingue lexicale.

"Quand tu enverras ton e-mail à Sylvestre, copie-moi". Lorsqu'un collègue de travail vous demande ainsi de le copier au lieu de vous demander de lui adresser une copie, il savoure les délices fétides de la déglingue lexicale. Car demander à être copié au lieu de demander à recevoir une copie, c'est comme annoncer qu'on va manger son bébé au lieu d'annoncer qu'on va lui donner à manger... Ne plus entendre cette distinction de sens, ou feindre de ne plus l'entendre, c'est le snobisme nouveau : la grande déglingue lexicale.

POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE DE LA MISSION LINGUISTIQUE FRANCOPHONE, CLIQUEZ ICI

2 commentaires:

Frédéric Allinne a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Hughes de Rancourt a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.