mardi 15 novembre 2016

county, le faux ami américain du comté


La plupart des politologues de France, des étudiants en géographie ou sciences politiques, des journalistes, et même la quasi totalité des auteurs de dictionnaires, se fourvoient à traduire des noms d'entités administratives des USA telles "Madison County" ou "Orange County" par "Comté de Madison" et "Comté d'Orange", comme s'il existait ou avait existé aux USA un ordre nobiliaire et donc des principautés, des duchés et des comtés !
 
Non, les USA ne sont pas et n'ont jamais été une monarchie aristocratique, les USA n'ont jamais eu de Comtes ni de comtesses de San Francisco ni de Miami, et la traduction de l'anglo-américain county par "comté" n'est qu'un lourd faux-sens, ourlé d'une légère stupidité.

Le territoire des USA est plus exactement subdivisé en états (states) et en cantons (counties ; et county, au singulier).

Pour ne pas sombrer collectivement dans l'inculture historique la plus navrante, il semble important de ré-instaurer la traduction correcte dans notre langue de la notion de county aux USA, par le terme canton. Et non comté.

La Mission linguistique francophone propose à ceux qui trouvent le terme canton trop helvético-franchouillard ou insuffisamment sexy et exotique pour les USA, de s'en tenir au mot autochtone county ("le county de Madison"), exactement comme le français a intégré les mots blues, musique country ou barman sans les franciser en "bleus", "musique de la campagne" et "homme de la barre". Ce qui sera moins affligeant que de pérorer sur les comtés du royaume des USA.

Aucun commentaire: