dimanche 26 février 2012

"se revendiquer de" n'est pas français


Les médias ressassent en boucle cette ineptie linguistique : divers assassins "se revendiquent de" (sic) telle organisation fanatiquement malfaisante.

Les très nombreux commentateurs francophones (mais pour combien de temps encore ?) qui violent ainsi la syntaxe commettent ainsi un petit mais lancinant attentat contre la langue française. Avec une sidérante incompétence, ces professionnels de la communication semblent ignorer que les seules formulations correctes sont ici "se réclamer de", ou "revendiquer son appartenance à". Le méli-mélo "se revendiquer de (Daesh, notamment)" est une ânerie comparable au fameux "ingénieur à Grenoble" de Coluche, au lieu d'ingénieur agronome. En moins drôle.

La Mission linguistique francophone rappelle aux professionnels au grand public que le verbe revendiquer n'est jamais pronominal ; autrement dit, qu'il ne doit jamais s'employer précédé du pronom personnel "se".

Mais surtout, le verbe revendiquer est par nature transitif direct : on revendique sa paresse ; on ne revendique pas "de" sa paresse ! Bref, si l'on peut à la rigueur, par audace de style, "se revendiquer", on ne peut en aucun cas "se revendiquer de" (sic).

POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE DE LA MISSION LINGUISTIQUE FRANCOPHONE, CLIQUEZ ICI

Aucun commentaire: