jeudi 22 mai 2008

en hausse, en baisse

"Les températures sont reparties à la baisse", voilà comment la langue des chroniqueurs boursiers influe sur le climat de la langue française...

La Mission linguistique francophone émet un avis de tempête sur les malheureuses locutions en baisse et en hausse dont le naufrage est en vue, noyées sous les "à la baisse", "à la hausse", et même l'adjonction du verbe "repartir", comme si toute baisse et toute hausse avait un précédent mémorable dont il fallait faire état.


POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE , CLIQUEZ ICI

Aucun commentaire: