mercredi 28 décembre 2011

métropoles : villes mères

Les métropoles [du grec "ville mère"] sont par définition de très grandes villes - ou même des territoires entiers, comme dans le cas de la France continentale par distinction avec ses régions insulaires.
Mais alors, que sont les "grandes métropoles" chères à la plume des dircoms de diverses capitales régionales françaises ? Sans doute sont-ce de grandes très-grandes-villes ?
Mais alors, si Nancy, Nantes, Marseille, revendiquent d'être de "grandes métropoles", que sont Londres, Mexico, Tokyo ou Los Angeles ? Certains ont trouvé la réponse et n'hésitent pas à l'écrire sans bien se relire : ce sont de très grandes métropoles. Bonne mère, où l'escalade verbale des métropoles s'arrêtera-t-elle ? Et la dévaluation des superlatifs ?



POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE, CLIQUEZ ICI

2 commentaires:

Roger Brunet a dit…

Mais alors, si Nancy, Nantes, Marseille, revendiquent d'être de "grandes métropoles", que sont Londres, Mexico, Tokyo ou Los Angeles ?
Ce sont des mégalopoles...

MISS L.F. a dit…

... or des mégalopoles sont précisément de grandes métropoles...

Donc Nancy, Nantes, Marseille se voient comme les égales de Mexico, Tokyo, Londres et Los Angeles. C'est bien le hic : une déperdition de force du vocabulaire. Car bien sûr, Nancy, Nantes et Marseille sont des métropoles, l'adjectif "grande" est pléonastique dans leur cas.

Mais il faut relativiser notre remarque en la replaçant dans un contexte langagier où un visage n'est plus qualifié de beau mais de "très très beau", etc.