jeudi 21 septembre 2017

spécialisé en p'tit nègre

Dans la présentation des sites internet d'un célèbre éditeur de la presse professionnelle, on peut lire cette description, très conforme à une tendance du français des affaires : "sites spécialisés métier" (sic).

C'est ce qu'on appelait jadis du "p'tit nègre", parce que les Francophones d'Afrique noire fraîchement colonisés avaient injustement attiré sur eux les railleries qu'inspiraient une maîtrise parfois sommaire de la syntaxe de la langue maternelle de leurs colons. Hier : "y'a bon Banania". Aujourd'hui : "sites spécialisés métier".

Ne sait-on plus, dans le monde des affaires ni chez les rédacteurs de la presse professionnelle francophone, comment construire une simple phrase comprenant le mot spécialisé ? Réveillez-vous : en français non risible, on n'est pas pas "spécialisé chose" ! On est spécialisé en ou spécialisé dans quelque chose. On est spécialisé dans les métiers de la fonction publique, ou spécialisé en droit administratif. Cette syllabe supplémentaire n'est ni épuisante à articuler ni coûteuse à écrire.

On remarquera que la formule précitée ("sites spécialisés métier") souffre par ailleurs de l'absence d'un S au pluriel de métiers. À moins que ces sites soient spécialisés dans un seul métier. Mais alors pourquoi plusieurs sites ?

Attaqué par le snobisme corporatiste et par l'ignorance, jusque dans sa syntaxe, le français va mal. Sur internet plus encore qu'ailleurs. Et sous la plume des communicants plus que sous n'importe quelle autre. Ce qui les discrédite métier (1).

(1) Pour parler comme ils écrivent... Comprenez : "ce qui les discrédite professionnellement".

CLIQUEZ ICI POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE DE LA MISSION LINGUISTIQUE FRANCOPHONE 

Aucun commentaire: