mercredi 9 février 2011

le ridicule tuera-t-il incessamment sous peu ?

Popularisée, et peut-être inventée, dans les années 1970 par un animateur de radio français nommé Gérard Klein, la formule "incessamment sous peu" visait un effet comique par l'association de deux synonymes en une expression sottement redondante et ampoulée. En effet, comme chacun sait, les adverbes incessamment et sous peu sont deux exacts synonymes signifiant l'un comme l'autre d'un instant à l'autre, dans peu de temps, avant longtemps, bientôt, etc.

Il est particulièrement navrant, voire inquiétant, d'entendre un demi-siècle ans plus tard des professionnels du discours sérieux (pédagogues, politiciens, journalistes) reprendre cette expression comique avec gravité, en imaginant s'exprimer ainsi de façon raffinée. Dans d'autres métiers, pareilles bourdes ne sont pas admises. Les comptables convaincus que "zéro + zéro = la tête à Toto" est un axiome d'Euclide sont pris pour des zozos et rapidement sommés de retourner sur les bancs de l'école. On peut en penser autant de l'envoyée spéciale d'une chaîne de télévision nationale qui, en plein journal télévisé, rend compte d'une catastrophe en recourant sans rire à la locution risible "incessamment sous peu" (sic) au lieu de bientôt.

Aucun commentaire: