samedi 8 mars 2014

ni : la juste négation de l'addition

Les professionnels de la langue française - journalistes, orateurs politiques, enseignants - tendent à perdre de vue l'existence de la conjonction ni. Ainsi le journal français Le Monde titre-t-il : "pas de sanctions pour Madrid et Lisbonne". Or, la négation de l'addition n'est pas et mais ni. La rédaction correcte est ici : "pas de sanctions pour Madrid ni Lisbonne".

Dans un souci de meilleure information, il eut été plus correct encore de nous épargner ces métonymies géographiques routinières dans le commentaire politique, et d'écrire  avec plus de simplicité :  "pas de sanctions pour l'Espagne ni le Portugal", puisque c'est effectivement de mesures de rétorsion économique contre des pays et non contre des villes qu'il était question dans l'actualité internationale.

Aucun commentaire: