samedi 28 juin 2008

susceptible et vexatile

Une personne qui se vexe facilement est une personne susceptible. Mais, comme le mot vexer ne présente aucune similitude d'aspect avec le mot susceptible, certains locuteurs francophones ne font pas le lien entre les deux termes et disent d'une telle personne qu'elle est "vexable".

Plutôt que cette fabrication maladroite, la Mission linguistique francophone leur propose l'adoption du néologisme vexatile : "Robert est trop vexatile, ça devient saoulant". Ce mot est formé sur le modèle de versatile (qui change facilement d'humeur, d'opinion, d'état), docile (qui se montre doux devant l'autorité), ductile (qui possède la propriété de s'étirer), gracile (qui possède une grâce fragile), etc.

La surabondance actuelle et passée d'adjectifs formés au moyen du suffixe -able ne doit pas faire oublier que la langue française est riche d'autres désinences. Ici, la similitude entre fragile, versatile et vexatile plaide en faveur du préfixe -ile, ajouté au radical de vexation. En effet, une personne qui se vexe facilement est fragile et devient sujette à des sautes d'humeur qui ne sont pas très différents des sautes d'humeur de la personne versatile.

L'adjectif vexatile rejoindra les facile, difficile, docile, indocile ; ce qui est un choix plus subtil que les innombrables adjectifs en -able dont la langue française se surcharge.


POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE DE LA MISSION LINGUISTIQUE FRANCOPHONE, CLIQUEZ ICI

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci. A l'instant, je me posais la question quand à l'usage possible du terme "vexatile".

Je n'hésiterai plus à présent...

Lio de France a dit…

Bonjour,

Vous avez raison, "vexatile" est certes un néologisme, mais l'expression parfaite pour désigner une personne qui se vexe trop facilement.
Le français s'est enrichi de bien de néologismes qui sont des inventions qui ont eut du succès au point d'être répertoriés dans le vocabulaire dit classique.

Lio, membre de la SGLDF (Société des Gens de Lettre De France).